L’adoration des bergers

Oeuvre de Eustache Lesueur (1616-1655), huile sur toile, 365×255 cm

Texte : Marine Caquineau (1L1), inscrite en spécialité histoire des arts, Lycée Jean Dautet La Rochelle.

Eustache Lesueur est un peintre parisien, précurseur de l’atticisme. Ce mouvement, représente des sujets de l’antiquité comprenant la bible ou encore l’histoire gréco-romaine. Les peintres de ce mouvement montrent un très grand intérêt pour les ruines antiques.

L'adoration des bergers, Eustache Lesueur (1616-1655), huile sur toile, 365x255 cm

L’adoration des bergers, Eustache Lesueur (1616-1655), huile sur toile, 365×255 cm

Ce tableau représente une scène religieuse. En effet nous pouvons voir au premier plan la vierge Marie sortant l’enfant de la crèche afin de le présenter aux bergers agenouillés face à elle. Ceci montre que l’enfant ne lui appartient pas seulement à elle mais à toute l’humanité. Ceux-ci ont une attitude très positive et le visage totalement émerveillé à la vue de l’enfant. Le personnage en rouge lui aussi agenouillé tient un agneau dans ses bras. Il s’apprête à l’égorger afin de l’offrir en offrande à dieu. La bible nomme ce sacrifice animal l’holocauste. L’agneau qui est offert par les bergers annonce le sacrifice du christ et les colombes symbolisent la Purification.

En retrait, à droite de cette scène, Joseph se tient assis, tenant un bâton dans une de ses mains, tout en regardant ailleurs. Lorsque que nous portons notre regard sur lui, il nous paraît plutôt fier de sa progéniture de par sa prestance.

En arrière-plan on distingue d’autres personnages, en l’occurrence une femme, portant un plateau rempli de verres sur sa tête tout en montrant aux jeunes gens derrière elle, le groupe de personnages du premier plan.

Par ailleurs, ce tableau est surprenant du fait de son décor de fond. On peut voir que cette scène religieuse se situe dans un cadre architectural que nous pouvons distinguer comme étant antique. Il est ouvert, comportant des piliers, un escalier de pierres et une voûte. Ce qui nous pousse à penser que tout ceci se passe dans des ruines. Cela rend ce tableau peu traditionnel sachant que c’est une scène religieuse.

Cette toile est composée de couleurs sombres comme le marron qui est la couleur dominante.

Cependant les personnages sont vêtus avec des couleurs tels que le bleu, le rose poudré, le jaune, le rouge, l’orange, le vert et le blanc. Malgré une scène relativement sombre, de la lumière vient rehausser le tout. En effet grâce aux ruines, nous pouvons voir dans le fond un ciel représentatif de l’aube ou du coucher du soleil. Cela vient apporter la lumière sur la scène principale du centre, et tout particulièrement sur le petit Jésus. Lorsque nous regardons plus attentivement cet enfant, nous pouvons en effet voir que sa tête est entourée d’un anneau lumineux.

Pour finir, ce tableau représente le moment crucial selon la doctrine de l’Oratoire où Jésus est reconnu pour la première fois par les hommes.