Derniers Articles

  • 9e Festival Littéraire de Thénac

  • Pacifique 37-39 – une aventure ethnologique

  • « ATLANTES » : une installation aquatique signée Jérôme Clochard.

  • Notre-Dame-des-Flots en Atlantique Sud

  • Les Sarabandes à Bignac

Arcades #07 Hiver 2015

Promo !

Arcades #07 Hiver 2015

10.00 5.00

Au sommaire de ce septième numéro :

  • Numériques et Patrimoines, rencontres du troisième type
  • Deux-Sèvres, Celles-sur-Belle, Cultures en abbaye
  • Poitiers, les 40 ans du musée Sainte-Croix
  • Vienne, « Voyages » en pays Montmorillonnais
  • Rochefort, visiter la maison Pierre Loti
  • Loudun, Urbain Grandier, Prêtre et sorcier
  • Cognac, art de vivre au château de Bagnolet

Info
Ajoutez ce produit à votre panier, et si vous disposez d’un CODE PROMO, insérez-le avant de finaliser votre commande.

 

UGS : ARC#7 Catégorie :

Description

Edito Arcades #7 :

Dans cette édition d’hiver, Arcades en Poitou-Charentes a choisi de consacrer un large dossier à la rencontre entre technologies numériques et patrimoines. Photo, vidéo, internet, modélisation 3 D : ces technologies numériques sont très diverses et font désormais partie de notre univers. Elles ouvrent les portes de ce qu’il est convenu d’appeler le monde « virtuel », terme employé très souvent en opposition à la réalité, au tangible, au concret et au palpable. Des notions qui, elles, renvoient à la solidité d’un patrimoine que l’on considère comme intangible et immuable. Autant dire que la rencontre entre les deux n’avait – a priori – rien d’évident. Et pourtant…
Nombre d’institutions culturelles et patrimoniales régionales – musées et médiathèques en tête – ont très vite compris l’intérêt que pouvaient représenter ces nouvelles technologies dès lors qu’il s’agissait de conserver, de transmettre et/ou de rendre plus attractif un territoire ou un édifice. Mais aussi de valoriser des objets soigneusement conservés dans des réserves faute d’espace d’exposition par exemple. Comme ce peut être le cas pour des fonds photographiques ou des documents papier très anciens dont la manipulation s’avère toujours très délicate.
Les nouvelles technologies peuvent aussi servir à redonner vie à des édifices disparus, ou rendre accessibles des espaces qui ne le sont plus pour cause de travaux – comme la maison Pierre Loti à Rochefort. Ou bien encore de rendre possible une visite des expositions d’un lieu historique comme le château d’Oiron à des publics qui en sont empêchés pour cause de handicap moteur ou sensoriel. Le champ d’application de ces technologies paraît aujourd’hui sans limites. Reste qu’elles doivent être envisagées avant tout comme des outils au service d’objectifs bien précis, et surtout pas comme une fin en soi. Ce serait oublier toute l’importance de l’humain et de l’émotion.