Bouton-Achat-Numéro
Bouton-Abonner

 

Edito Arcades #12 :

Une revue pour nos territoires

Merci.

Merci à toutes et à tous d’avoir su attendre neuf mois (!) la sortie de cet ARCADES#12. Durant cette période compliquée, beaucoup de nos lectrices/lecteurs et nombre de nos abonné(e) s se sont inquiété(e) s de voir la revue ainsi mise en sommeil, certains(e) s’alarmant de la voir disparaître, tout en manifestant un soutien indéfectible à la revue. Notamment en participant très activement à l’opération « Je soutiens ARCADES, je m’abonne » que nous avons lancé début septembre, dès lors qu’il était acquis que nous pourrions reprendre le rythme normal de nos éditions. Ce qui est donc désormais le cas.

Comme vous le découvrirez au fil des pages, ARCADES sera dorénavant composé sur 100 pages, au lieu des 84 habituelles. Avec trois grandes sections structurant le contenu : Territoires, Découvertes et Rendez-vous. Sans rien changer à l’exigence de qualité dans le fond comme dans la forme, mais avec une maquette en partie modifiée, cet ARCADES « nouvelle formule » est aussi l’occasion de mettre en place de nouvelles rubriques régulières, telles que l’actualité des musées, des gros plans sur des projets culturels, des rendez-vous pour des spectacles en région… et de proposer des idées de détours culturels curieux vers nos voisins de Bordeaux et de Limoges.

Dans le nouveau contexte de la (grande) région Nouvelle Aquitaine, ARCADES entend bien continuer à porter haut la richesse et la diversité des créations culturelles et des patrimoines du Poitou et des Charentes. Car si l’entité administrative « Poitou-Charentes » a bel et bien disparu au 1er janvier 2016, nos territoires n’en cesseront pas moins d’exister et leur identité patrimoniale et culturelle demandera – sans doute plus encore – à être réaffirmée dans cette nouvelle configuration territoriale.

La revue ARCADES restera pour sa part dans la voie d’exigence tracée depuis trois ans. Elle le fera d’autant mieux qu’elle sait pouvoir compter sur le soutien sans faille de ses lecteurs et celui de partenaires institutionnels qui tous ont à cœur de soutenir un projet éditorial fondé sur un pari (un peu ?) fou : faire vivre une revue de qualité en région, sans pour autant céder aux sirènes de la pub et du marketing.

Merci à toutes et à tous de rendre ce rêve possible.

Philippe Arramy

Directeur de la rédaction